de fr it

Greng - Spitz

Stations littorales du Néolithique et de l’âge du Bronze, commune de Greng (FR), sur la rive sud du lac de Morat, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco en 2011 sous le nom collectif de Greng-Spitz.

Greng - Spitz: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.
Greng - Spitz: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.

La pointe de Greng unique presqu'île du lac de Morat, s'impose comme une singularité géographique; localisée à deux kilomètres au sud-ouest de la ville de Morat, elle constitue en effet un élément saillant de la rive sud du lac. Le site de Spitz, connu dès 1860, a livré des vestiges appartenant au Néolithique et à l'âge du Bronze final, période pour laquelle les photographies aériennes ainsi que les ramassages de surface et les datations sur une série de pilotis font état d'une grande station se développant principalement à l’extrémité nord de la presqu’île. Sur son côté occidental se trouve une station du Néolithique moyen appartenant à la culture de Cortaillod, tandis qu’à l'est se situe une station du Néolithique final qui a fait l’objet d’une forte destruction à la fin du XIXe siècle, lors de la construction d’une île artificielle par le comte Guillaume de Pourtalès.

Carl Muller, lisant la Tribune de Lausanne, parmi les pilotis de la station de Greng, pendant l’hiver 1901-1902. Photographie anonyme (Service archéologique de l’Etat de Fribourg).
Carl Muller, lisant la Tribune de Lausanne, parmi les pilotis de la station de Greng, pendant l’hiver 1901-1902. Photographie anonyme (Service archéologique de l’Etat de Fribourg). […]

Les investigations réalisées au début des années 2000 et la cartographie systématique du champ de pilotis en 2014 et 2015 ont permis de mieux circonscrire ce complexe de stations littorales s’étendant sur plus de 7,5 ha (extension maximale regroupant trois périodes d'occupation au moins), et qui, pour certaines, sont actuellement en partie immergées et en partie terrestres. Près de 600 pilotis, appartenant pour l’essentiel à l’âge du Bronze final, ont été géoréférencés. Le plan ainsi obtenu livre un certain nombre d’alignements correspondant à des unités d’habitation plus ou moins grandes. La principale découverte des recherches récentes est une palissade faite de petits pieux en bois blancs fichés entre le lac et le village. De par ses dimensions relativement modestes, il s’agit probablement d’un brise-lames ou d’une clôture. Plusieurs phases d’abattages de pilotis ont été identifiées entre 3864 et 3820 ainsi qu’entre 1065 et 954 av. J.-C. Les différentes interventions menées sur cet ensemble de stations palafittiques ont mis au jour un très abondant mobilier lithique, céramique, métallique et organique aujourd’hui éparpillé dans de nombreux musées suisses et étrangers.

Plan d’ensemble du site de Greng en 1913 (à gauche) et photographie des pilotis durant l’hiver 1902-1903 (à droite). Les deux pages sont extraites de Carl Muller, “Les stations lacustres du lac de Morat”, publiées dans les  Annales fribourgeoises, 1913, cahier 4, pp. 145-160 (Service archéologique de l’Etat de Fribourg).
Plan d’ensemble du site de Greng en 1913 (à gauche) et photographie des pilotis durant l’hiver 1902-1903 (à droite). Les deux pages sont extraites de Carl Muller, “Les stations lacustres du lac de Morat”, publiées dans les  Annales fribourgeoises, 1913, cahier 4, pp. 145-160 (Service archéologique de l’Etat de Fribourg). […]

Sources et bibliographie

  • Süsstrunk, Jakob: Bericht über den Stand der Pfahlbautenausgrabungen im Murtensee per 1884, 1885, Service archéologique de l’Etat de Fribourg.
  • Keller, Ferdinand: Pfahlbauten. Dritter Bericht, 1860 (Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, 13/2.3). Online: e-periodica, consulté le 01.10.2018.
  • Troyon, Frédéric: Habitations lacustres des temps anciens et modernes, 1860 (Mémoires et documents de la Société d'histoire de la Suisse romande, 17).
  • Keller, Ferdinand: Pfahlbauten. Fünfter Bericht, 1863 (Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, 14/6). Online: e-periodica, consulté le 01.10.2018.
  • Uhlmann, Johann: "Greng, am südlichen Ufer des Murtnersees, circa 1/3 Stunden westlich von Murten", in: Keller, Ferdinand, Pfahlbauten. Sechster Bericht, 1866, pp. 264-267 (Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, 15/7). Online: e-periodica, consulté le 1.10.2018.
  • Bonstetten, Gustave de: Second supplément au recueil d’antiquités suisses, 1867 (Recueil d’antiquités suisses, 3).
  • Keller, Ferdinand: Pfahlbauten. Siebenter Bericht, 1876, p. 41 (Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, 19/3). Online: e-periodica, consulté le 01.10.2018.
  • Bonstetten, Gustave de: Carte archéologique du canton de Fribourg, 1878.
  • Gremaud, Jean: "Bec de Greng", in: Archives de la Société d’histoire du canton de Fribourg, 1886, cah. 4, p. 41.
  • Muller, Carl: "Les stations lacustres du Lac de Morat", in: Annales fribourgeoises, 1913, no 4, pp. 145-160.
  • Corboud, Pierre; Pugin, Christiane et al.: Rapport sur la campagne de prospection des stations littorales du lac de Morat, 4 vol., 1992-2001.
  • Arnold, Béat; Hafner, Albert et al.: "La région des Trois-Lacs, entre Suisse romande et Suisse alémanique", in Archéologie suisse, 2004, no 2, pp. 42-53. Online: e-periodica, consulté le 27.09.2018.