de fr it

MarianneDürst Benedetti

24.1.1961 à Ziegelbrücke, protestante, de Schwanden (GL), puis Glaris Sud, et Walchwil. Politicienne radicale, première femme élue au Conseil d'Etat glaronais et première présidente (soit Landammann) de celui-ci.

Marianne Dürst, première présidente du gouvernement glaronais. Photographie d'Eddy Risch, 4 mai 2008 (KEYSTONE, image 51691930).
Marianne Dürst, première présidente du gouvernement glaronais. Photographie d'Eddy Risch, 4 mai 2008 (KEYSTONE, image 51691930). […]

Marianne Kundert est la fille de Georg Kundert, agriculteur diplômé, policier, conseiller communal et député démocrate-chrétien au Grand Conseil, et d'Elsbeth, née Hefti, couturière professionnelle. Ses parents dirigèrent un institut éducatif pour garçons (anciennement colonie de la Linth) à Ziegelbrücke et, plus tard, un home pour personnes âgées à Schwanden. Marianne Kundert fréquenta l'école primaire à Niederurnen (1968-1973), achevant sa sixième année à Schwanden (1974), puis le collège et le gymnase (maturité type B) à l'école cantonale de Glaris (1974-1981). Ensuite, elle fut, entre autres, jeune fille au pair à Genève et, de 1983 à 1985, hôtesse de l'air chez Swissair. Son travail comme secrétaire dans une étude d'avocat en 1985 l'amena l'année suivante à entreprendre des études de droit à l'université de Zurich, où elle passa sa licence en 1991. La même année, elle épousa René Dürst (divorce en 2004). De 1992 à 1995, elle fut stagiaire puis greffière extraordinaire aux tribunaux glaronais. Elle obtint son brevet d'avocate en 1995 et fut la première femme à ouvrir une étude dans le canton de Glaris (1996). Elle se remaria en 2010 avec Ralph Benedetti, médecin.

Entrée en 1989 au Parti radical-démocratique (PRD), elle fit partie du comité des Jeunes radicaux glaronais jusqu'en 1994 et fut secrétaire du PRD glaronais de 1992 à 1996. Elle fut en outre membre du conseil d'éducation du canton de 1994 à 1998 et de la commune scolaire de Glaris-Riedern de 1995 à 1998. Pendant cette période, elle œuvra notamment dans le groupe de travail migration et politique étrangère du PRD suisse. Première femme élue au Conseil d'Etat de Glaris en 1998, elle en fut également la première présidente (2008-2010) et dirigea le Département de l'économie et de l'intérieur jusqu'à son retrait en 2014. Son nom reste attaché à l'importante réforme structurelle qui réduisit à trois le nombre de communes du canton. De 2001 à 2008, elle présida les Femmes PRD suisses.

Bien que, une fois sa carrière politique terminée, Marianne Dürst Benedetti eût été élue au tribunal cantonal glaronais, elle donna une nouvelle orientation à sa vie professionnelle. Elle entreprit dès 2014 un master en spiritualité à la faculté de théologie de Zurich et accomplit, de 2016 à 2018, une formation continue en médiation à l'Université de Fribourg, achevée par un certificat d'études avancées (CAS+ médiation, économie et domaine public).

Pendant et après sa vie politique, elle s'engagea dans le domaine associatif. Elle prit par exemple part à la fondation de la Société des amis de la bibliothèque cantonale de Glaris (1996), dont elle fut membre du comité, et fut présidente du Secours d'hiver de Glaris (2006-2014), membre fondatrice de l'Academia Glaronensis (2007), vice-présidente de Pro Senectute suisse (2010-2014) et présidente du conseil de fondation de l'Aide suisse aux montagnards (2011-2017). En 2009, elle fut la première femme admise au Rotary Club de Glaris, qu'elle présida de 2017 à 2018.

Sources et bibliographie

  • Bibliothèque nationale suisse, Berne, Catalogue biographique 1930-2012, NB-Biokat-Dürst-Kundert_Marianne-1.
  • Leuthold, Ruedi: «Man muss es immer wieder versuchen!» Ruedi Leuthold über Marianne Dürst, in: Glaus, Bruno; Lüond, Karl (éd.): Läufer, Mietmaul, König. Anwälte an der Schnittstelle von Recht und Macht. 17 Porträts, 2005, pp. 27-39.
En bref
Variante(s)
Marianne Kundert (nom de naissance)
Marianne Dürst-Kundert (nom de mariage)
Dates biographiques ∗︎ 24.1.1961