de fr it

MariaKüchler-Flury

26.1.1941 à Stans, catholique, de Stans et Kerns. Politicienne démocrate-chrétienne, première femme élue au Conseil d'Etat obwaldien et première présidente (soit Landammann) de celui-ci.

La ministre obwaldienne de l’Economie Maria Küchler-Flury et le conseiller national Adalbert Durrer lors de la fondation du Micro Center Central Switzerland AG (MCCS) à Lucerne. Photographie de Guido Rösli, 26 avril 2000 (KEYSTONE, Image 2281816).
La ministre obwaldienne de l’Economie Maria Küchler-Flury et le conseiller national Adalbert Durrer lors de la fondation du Micro Center Central Switzerland AG (MCCS) à Lucerne. Photographie de Guido Rösli, 26 avril 2000 (KEYSTONE, Image 2281816). […]

Fille de Balz Flury, secrétaire communal, et d'Anna, née Niederberger, ménagère, Maria Flury fit sa scolarité obligatoire à Stans (1948-1955). Après un séjour linguistique en Suisse romande (1955-1956), elle se forma comme institutrice à l'école normale de Menzingen (1957-1961). Elle enseigna à Sarnen de 1961 à 1966, avec une interruption en 1964 pour un séjour linguistique en Angleterre. En 1965, elle épousa Werner Küchler, président démocrate-chrétien de la commune de Sarnen (1978-1979) et député au Grand Conseil obwaldien (1974-1989, président en 1988-1989). Après la naissance du deuxième de ses quatre enfants, elle travailla dans le bureau fiduciaire de son mari comme responsable de l'administration et du personnel (1968-1992). Les deux époux fondèrent également en 1973 le Kopierzenter à Sarnen.

A la fin des années 1970, Maria Küchler-Flury entra au Parti démocrate-chrétien (PDC). Elle fut d'abord membre du conseil d'éducation d'Obwald (1986-1992) et de la commission de vérification des comptes de Sarnen (1989-1992). Députée au Grand Conseil (1990-1992), elle fut en 1992 la première femme élue au Conseil d'Etat obwaldien, où elle dirigea le Département de l'artisanat, de l'industrie et de l'aide sociale (Département de l'économie dès 1999). Dans cette fonction, elle s'occupa de la promotion économique, de la création de l'office régional de placement et de la réorganisation de l'hôpital cantonal. Au cours des deux dernières années de son mandat (2003-2004), elle fut la première femme à accéder à la présidence du Conseil d'Etat obwaldien.

Déjà active dans différentes associations féminines d'utilité publique avant son entrée dans l'exécutif cantonal, Maria Küchler-Flury fit partie du comité de l'Union civique des femmes catholiques, qui comptait parmi ses objectifs l'éducation civique des femmes, de la Ligue des femmes catholiques d'Obwald, de la Frauengemeinschaft Sarnen (association de femmes catholiques) et du Fonds social obwaldien pour les mères et les familles dans le besoin.

En tant que conseillère d'Etat, Maria Küchler-Flury fut membre notamment des conseils de fondation d'Academia Engelberg et de l'Office du Tourisme Suisse centrale. A titre bénévole, elle présida notamment l'Association pour la promotion de la formation professionnelle CVT Myanmar (2002-2012), qui gère une école professionnelle en Birmanie, et cofonda l'Association Alzheimer Obwald-Nidwald, dont elle fut la coprésidente de 2006 à 2015.

Sources et bibliographie

  • Bibliothèque nationale suisse, Berne, Catalogue biographique, 1930-2012, NB-Biokat-Küchler-Flury_Maria-1-2.