de fr it

AliceScherrer-Baumann

12.1.1947 à Lutzenberg, protestante, de Mosnang. Politicienne indépendante, puis radicale, l'une des deux premières femmes élues au Conseil d'Etat d'Appenzell Rhodes-extérieures et présidente (soit Landammann) de celui-ci.

Alice Scherrer-Baumann, conseillère d'Etat sortante, félicite le socialiste Matthias Weishaupt pour son élection au gouvernement d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Photographie de Regina Kühne, 9 avril 2006 (KEYSTONE, image 29140810). 
Alice Scherrer-Baumann, conseillère d'Etat sortante, félicite le socialiste Matthias Weishaupt pour son élection au gouvernement d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Photographie de Regina Kühne, 9 avril 2006 (KEYSTONE, image 29140810). 

Alice Baumann est la fille de Jakob Baumann, policier, et d'Alice, née Niederer, couturière pour dames et ménagère. Elle fréquenta l'école primaire à Lutzenberg, l'école secondaire à Rheineck, puis l'école normale Mariaberg à Rorschach (1964-1968). De 1968 à 1974, elle fut institutrice à l'école primaire de Grub (AR); en 1972, elle effectua un séjour linguistique au sud de l'Angleterre. Après s'être formée à l'école normale secondaire de Saint-Gall (1975-1977), elle enseigna jusqu'en 1992 à l'école secondaire pour filles Blumenau à Saint-Gall. Elle épousa l'instituteur Erich Scherrer en 1980, avec qui elle eut deux enfants. De 1987 à 1991, elle donna aussi des cours d'allemand et d'instruction civique à l'école de soins infirmiers pédiatriques de Saint-Gall. 

Alice Scherrer-Baumann fit son entrée en politique en 1987 comme conseillère communale indépendante à Grub (affaires scolaires, jusqu'en 1994). De 1991 à 1995, elle fut membre de la Constituante d'Appenzell Rhodes-extérieures. Députée de Grub au Grand Conseil d'Appenzell Rhodes-Extérieures en 1993, elle fut élue l'année suivante au Conseil d'Etat avec Marianne Kleiner-Schläpfer. Cheffe du Département de la santé et du social, elle se distingua comme spécialiste de la politique sanitaire intercantonale. Après avoir adhéré au Parti radical-démocratique (PRD) de son canton en 1995, elle en cofonda en 1999 la section de Grub. De 1998 à 2002, elle présida le comité stratégique du projet Expo 2027 pour l'organisation d'une exposition nationale en Suisse orientale. Présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (1999-2002), elle dirigea notamment le groupe spécialisé dans l'éducation et fut déléguée aux questions internationales. En 2003, elle accéda à la plus haute charge politique en devenant présidente du gouvernement d'Appenzell Rhodes-extérieures, dont elle démissionna en 2006.

De 2004 à 2015, Alice Scherrer-Baumann fut membre du Centre for Corporate Governance et enseigna la gouvernance hospitalière (Hospital Governance) à l'institut pour la direction et la gestion du personnel de l'université de Saint-Gall, où elle contribua à créer le Female Board Pool, réseau visant à augmenter la proportion de femmes dans les conseils d'administration. Après s'être retirée de la politique, elle devint membre du conseil du département santé de la haute école spécialisée de Berne et de divers conseils d'administration dans le secteur hospitalier et de la santé, notamment de Psychiatrie Baselland (présidente depuis 2013), de la clinique Hirslanden à Heiden (2009-2017), de la caisse maladie Concordia (vice-présidente, 2013-2017), de l'hôpital cantonal de Bâle-Campagne (vice-présidente en 2012). 

Sources et bibliographie

  • Bibliothèque nationale suisse, Berne, Catalogue biographique 1930-2012, NB-Biokat-Scherrer-Baumann_Alice-1.
  • Tages-Anzeiger, 25.4.1994.
  • Bräuniger, Renate (éd.): FrauenLeben Appenzell. Beiträge zur Geschichte der Frauen im Appenzellerland, 19. und 20. Jahrhundert, 1999.
  • St. Galler Tagblatt, 15.1.2007.