de fr it

Neuer Berner Kalender

Almanach populaire publié entre 1838 et 1852, fondé et édité jusqu'en 1842 par la Société bernoise d'utilité publique, connu surtout pour la collaboration d'Albert Bitzius alias Jeremias Gotthelf.

Neuer Berner Kalender pour l’année 1839 (Staatsarchiv Bern, P.B 107).
Neuer Berner Kalender pour l’année 1839 (Staatsarchiv Bern, P.B 107). […]

La réforme des almanachs étant considérée comme un facteur décisif pour favoriser l'éducation populaire, la Commission de censure, puis la Société bernoise d'utilité publique s'efforcèrent, à partir des années 1820, d'améliorer le très populaire Messager boiteux. Les négociations avec l'éditeur Carl Samuel Stämpfli et le rédacteur Gottlieb Jakob Kuhn n'ayant pas abouti, la Société lança son propre almanach, le Neuer Berner Kalender, qui fut imprimé à Berne par Karl Rätzer (1838-1841), puis par Christian Albrecht Jenni (jusqu'en 1852). Les illustrations et les caricatures furent réalisées dès 1842 par Heinrich von Arx.

Neuer Berner Kalender pour l’année 1839, pages du mois de mai (Staatsarchiv Bern, P.B 107).
Neuer Berner Kalender pour l’année 1839, pages du mois de mai (Staatsarchiv Bern, P.B 107). […]

Le Neuer Berner Kalender s'inscrit dans l'intense production d'almanachs des années 1830, favorisée par des évolutions techniques et sociales telles que l'invention de la presse mécanique (imprimerie) et la liberté de la presse (censure), qui gagna progressivement du terrain. Si le nom du rédacteur pour les années 1838 et 1839 n'est pas connu, c'est Albert Bitzius qui fut responsable des volumes de 1840 à 1845. Bien que ses contributions ne fussent pas signées, les lectrices et les lecteurs savaient qu'il en était l'auteur et ceci assura un certain succès à la publication. On vendit jusqu'à 11'000 exemplaires de l'almanach, ce qui, cependant, suffisait à peine à couvrir les frais. Pour les paysans et les petits commerçants, les informations sur les dates et les lieux des marchés annuels et hebdomadaires, les données relatives au taux de conversion du franc suisse en francs français, ainsi que les tables d'intérêts, étaient d'une grande utilité pratique. Le successeur de Bitzius n'est pas connu. Comme de nombreux nouveaux almanachs de l'époque, le Neuer Berner Kalender disparut au début des années 1850.

A travers des textes de divertissement, Bitzius ancra le Neuer Berner Kalender dans la tradition des almanachs populaires. Par le développement de contenus typiques de ce genre de publications comme l'aperçu annuel, les curiosités littéraires ou les récits de voyage fictifs (Reisebilder aus den Weltfahrten eines Schneiders), il donna un caractère propre au périodique. Si dans ces rubriques prédominait une vision satirique de la politique et des événements du monde, les autres récits étaient surtout consacrés à la vie quotidienne à la campagne, écrits souvent dans une langue mêlant l'allemand et le dialecte bernois. Bitzius composa en outre pour chaque année un traité spirituel, ce qui a amené la recherche à considérer le Neuer Berner Kalender à la fois comme un almanach chrétien et une publication politique.

Deux pages tirées du Neuer Berner Kalender pour l’année 1840 (Staatsarchiv Bern, P.B 107).
Deux pages tirées du Neuer Berner Kalender pour l’année 1840 (Staatsarchiv Bern, P.B 107). […]

Sources et bibliographie

  • Hunziker, Rudolf: «Der Neue Berner Kalender vor und unter der Redaktion Jeremias Gotthelfs», in: Neues Berner Taschenbuch (auf das Jahr 1934), 39, 1933, pp. 99-155.
  • Tschopp, Silvia Serena: «Jeremias Gotthelfs Neuer Berner-Kalender und seine schweizerischen Konkurrenten», in: Mahlmann-Bauer, Barbara; Zimmermann, Christian von (éd.): Jeremias Gotthelf – Wege zu einer neuen Ausgabe, 2006, pp. 169-186.
  • Wernicke, Norbert D.: «… kurz, was sich in den Kalender schikt». Literarische Texte in Schweizer Volkskalendern von 1508 bis 1848. Eine Bestandsaufnahme, 2011.
  • Wernicke, Norbert D.: Die Brattig. 300 Jahre Hinkende Bot von Bern, 2018.

Suggestion de citation

D. Wernicke, Norbert: "Neuer Berner Kalender", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.04.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/058873/2020-04-08/, consulté le 28.10.2020.