de fr it

WillyLeuzinger

4.5.1878 à Rapperswil (SG),  5.9.1935 à Rapperswil, protestant, de Netstal. Pionnier du cinéma et propriétaire de plusieurs salles de projection, situées entre le lac de Constance et le Gothard, Willy Leuzinger se déplaçait avec un cinéma itinérant, pour lequel il produisait des courts-métrages consacrés à des événements locaux (cinéma). 

Portrait de Willy Leuzinger. Photographie, vers 1928 (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil).
Portrait de Willy Leuzinger. Photographie, vers 1928 (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil).

Willy Leuzinger, fils du maître charron Wilhelm Leuzinger et d'Anna née Heer, fit sa scolarité et un apprentissage de mécanicien à Rapperswil. En 1899, il épousa Mathilde Hofer, fille de Johann Jakob Hofer et d'Elisabeth née Dietiker, avec laquelle il eut quatre enfants: Mathilde, Wilhelm, Anna et Martha Leuzinger. Il fut aubergiste (dès 1901) et propriétaire de l'auberge Zum Hecht à Rapperswil (dès 1905). Gymnaste zélé, président (1901), puis entraîneur du club de gymnastique de Rapperswil (1902-1912), Leuzinger entretint tout au long de sa vie des relations étroites avec les sociétés de gymnastique. Il comptait parmi ses amis les membres de la famille Knie, artistes de cirque installés à Rapperswil. 

Sur la photo de groupe, on distingue Willy Leuzinger (à gauche) et Georg Winner (au milieu), munis de leurs caméras, aux côtés des officiels d'une fête de gymnastique, vers 1927 (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil).
Sur la photo de groupe, on distingue Willy Leuzinger (à gauche) et Georg Winner (au milieu), munis de leurs caméras, aux côtés des officiels d'une fête de gymnastique, vers 1927 (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil).

Les premières soirées de cinéma, qui ne sont documentées qu'à partir de 1909, auraient eu lieu dès 1906 dans l'auberge Zum Hecht, où Leuzinger projeta des films de 1910 à 1913. Il s'installa ensuite dans l'auberge du Schwanen (fin 1913-1926), avant de revenir dans l'auberge Zum Hecht, qu'il transforma en salle de cinéma (Kino Schloss, fin 1926). Des projections de  films eurent également lieu dans des cinémas à Wädenswil (1912-1914), Rüti (ZH, 1918), Buchs (SG, dès 1921) et durant l'hiver dans le Tellspielhaus d'Altdorf (UR, dès 1925). Après la Première Guerre mondiale, Leuzinger développa son activité en créant un cinéma itinérant sous tente, qui parcourut, entre 1919 et 1942, quelque 70 localités dans 12 cantons de la Suisse du nord-est et centrale. Le cinéma itinérant, qui était composé de deux chapiteaux de 300 et 600 places entre 1923 et 1930, était transporté par train y compris les cabines de projection. L'entreprise, qui changea plusieurs fois de nom, s'appela successivement Schweizer National-Cinema W. Leuzinger (1919-1924), Cinema W. Leuzinger (1925-1931) et Leuzinger’s Tonfilmcinema (dès 1931).  

Le cinéma itinérant de Leuzinger se produit à Bütschwil (SG), durant la Pentecôte, du 9 au 12 juin 1924. Photographie de N. Rüegg de Bütschwil (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil).
Le cinéma itinérant de Leuzinger se produit à Bütschwil (SG), durant la Pentecôte, du 9 au 12 juin 1924. Photographie de N. Rüegg de Bütschwil (Firmenarchiv Leuzinger, Marianne Hegi, Rapperswil). […]

L'entreprise familiale reposait principalement sur le travail des filles de Willy Leuzinger, Mathilde, Anna et Martha, alors que son fils, Wilhelm, n'apporta son aide que durant une courte période pour des raisons de santé. En exploitant toutes les formes de projection, itinérantes et permanentes, les Leuzinger permirent à la population rurale, installée entre le lac de Constance et le Gothard, d'accéder au plus important média de divertissement de l'époque. Tandis que Mathilde, Anna et Willy se concentraient sur les cinémas itinérants, Martha organisa une grande tournée en salle, où l'on projeta le film monumental Ben Hur, réalisé par Fred Niblo en 1925, qui avait connu un grand succès. Martha Leuzinger et le projectionniste Ernst Fritz, qui voyageaient en voiture, effectuèrent plus de 420 représentations dans plus de 110 localités (mars 1929-mai 1931). Après le décès de Willy Leuzinger en 1935, sa fille aînée Mathilde reprit la direction de l'entreprise. En 1980, la plus ancienne salle exploitée par la famille passa à Marianne Hegi-Strickler, petite-fille de Willy Leuzinger. 

«Défilé des 72 hommes de la section masculine du club de gymnastique de Rapperswil en direction des pyramides» (Aufmarsch der 72 Mann von Turnverein und Männerriege Rapperswil zu den Pyramiden). Film muet en 35 mm de Willy Leuzinger, 1927 (Cinémathèque suisse, Collection Cinema Leuzinger, cote 24; copie de consultation Memobase ID CS-08_1).
«Défilé des 72 hommes de la section masculine du club de gymnastique de Rapperswil en direction des pyramides» (Aufmarsch der 72 Mann von Turnverein und Männerriege Rapperswil zu den Pyramiden). Film muet en 35 mm de Willy Leuzinger, 1927 (Cinémathèque suisse, Collection Cinema Leuzinger, cote 24; copie de consultation Memobase ID CS-08_1). […]

Entre 1920 et 1929, Willy Leuzinger et le caméraman Georg Winner créèrent des courts-métrages tournés sur le circuit du cinéma itinérant et projetés en avant-programme. Parmi la centaine de films réalisés, 75 sont conservés (pour une durée totale de dix heures). A l'exception de quelques films privés, consacrés à des événements familiaux, ainsi que de deux longs-métrages sur les fêtes fédérales de gymnastique de Saint-Gall (1922) et Lucerne (1928), loués à des clubs de gymnastique dans tout le pays, il s'agissait de courts-métrages diffusant des actualités régionales. Ces films montrant des foires, des festivités locales, des enterrements et des événements sportifs constituent des témoignages précieux sur la vie publique dans les régions concernées. Entre 1998 et 2006, les films produits par Willy Leuzinger ont été inventoriés, conservés et restaurés dans le cadre d'un projet de Memoriav, association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse.

Sources et bibliographie

  • Cinémathèque suisse. Centre de recherche et d'archivage, Penthaz, Filmsammlung Cinema Leuzinger.
  • Firmenarchiv Leuzinger, Rapperswil.
  • Lewinsky, Mariann: «Schweizer National-Cinema Leuzinger, Rapperswil (SG). Aktualitätenfilmproduktion und regionale Kinogeschichte der Zentral- und Ostschweiz 1896-1945», in: KINtop. Jahrbuch zur Erforschung des frühen Films, vol. 9, 2000, pp. 63-82.
  • Lewinsky, Mariann: «Der Turnverein als Medium. Ein Album mit Filmbildern der Produktion W. Leuzinger», in: Cinema, 48, 2003, pp. 23-45.
Liens
En bref
Variante(s)
Wilhelm Leuzinger (nom de naissance)
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 4.5.1878 ✝︎ 5.9.1935

Suggestion de citation

Lewinsky Sträuli, Mariann: "Leuzinger, Willy", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.01.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/059572/2021-01-15/, consulté le 08.03.2021.