de fr it

StefanoRiva

3.12.1736 à Lugano, 1790 à Fermo (Marches, peut-être à cause d'un accident), catholique, de Lugano. Prêtre, internonce apostolique à Paris et gouverneur dans les Etats de l'Eglise.

Portrait de Monseigneur Stefano Riva, attribué à Carlo Francesco Rusca. Huile sur toile, dans les années 1760, 104 x 75 cm (Collezione marchesi Monti Riva di Lugano, Lugano; photographie Giuseppe & Luigi Malcangi, Pinacoteca cantonale Giovanni Züst, Rancate, 2020).
Portrait de Monseigneur Stefano Riva, attribué à Carlo Francesco Rusca. Huile sur toile, dans les années 1760, 104 x 75 cm (Collezione marchesi Monti Riva di Lugano, Lugano; photographie Giuseppe & Luigi Malcangi, Pinacoteca cantonale Giovanni Züst, Rancate, 2020). […]

Fils de Giovanni Battista Riva, docteur et notable de Lugano, et de Marianna Castoreo, descendante d'une des familles les plus influentes du bourg, Stefano Riva était aussi l'arrière-petit-fils du marchand Stefano Riva (1625-1714). Il appartenait à la branche noble des Riva («ramo dei nobili e dei marchesi»). Le comte abbé Francesco Saverio Riva et la comtesse Regina Francesca Riva furent son parrain et sa marraine. Prêtre, habituellement appelé «Monseigneur», Stefano Riva fit une carrière remarquable au service du Saint-Siège, tant dans les Etats de l'Eglise qu'à l'étranger. Au début des années 1770, il séjourna à Paris, où il fut l'auditeur de Bernardino Giraud, nonce apostolique à la cour de Louis XV, et internonce. En 1771, il fut nommé ablégat apostolique chargé de remettre la barrette de cardinal à Charles-Antoine de La Roche-Aymon, archevêque de Reims et grand aumônier de France. Dans les Etats pontificaux, il fut gouverneur de la Sabine (1775), puis de Bénévent, Orvieto et Fermo (1785). A Orvieto, il fut reçu dans le patriciat de la ville (1781), un droit perpétuel qui fut étendu à toute sa famille.

Armes de Monseigneur Stefano Riva sur la couverture d’un sonnet rédigé en son honneur par Pier Ignazio Marcantoni et publié à Fermo par Giuseppe Agostino Paccaroni. Broderie de fils d’or et d’argent sur tissu, 1785, reproduction dans l’ouvrage Storia della famiglia Riva, 1971, vol. 1, p. 285 (Bibliothèque nationale suisse, Berne, Nq 112739/1).
Armes de Monseigneur Stefano Riva sur la couverture d’un sonnet rédigé en son honneur par Pier Ignazio Marcantoni et publié à Fermo par Giuseppe Agostino Paccaroni. Broderie de fils d’or et d’argent sur tissu, 1785, reproduction dans l’ouvrage Storia della famiglia Riva, 1971, vol. 1, p. 285 (Bibliothèque nationale suisse, Berne, Nq 112739/1). […]

Riva eut également des liens avec Lucerne. Si l'une de ses cousines était apparentée aux Amrhyn, il fut lui-même en correspondance avec l'avoyer Walter Ludwig Leonz Amrhyn et fit la connaissance d'un de ses fils lors de son séjour parisien. Ces relations s'inscrivaient probablement dans la lignée des rapports que les familles Riva et Castoreo entretenaient depuis des décennies avec la principale ville catholique suisse. Entre 1739 et 1780, des Castoreo furent aussi chanceliers, puis chargés d'affaires de la nonciature de Lucerne, ce qui pourrait expliquer la carrière de Riva au service du Saint-Siège.

Le prestigieux parcours international de Stefano Riva illustre, d'une part, les possibilités qui s'offraient dans l'espace italien aux ecclésiastiques haut placés originaires des terres tessinoises et confirme, d'autre part, les liens étroits entretenus par les familles dirigeantes des bailliages avec les élites des cantons catholiques, en particulier de Lucerne.

Sources et bibliographie

  • Archivio storico della città di Lugano, Lugano, Fondo antico del comune di Lugano; Fondo Famiglia Riva.
  • Staatsarchiv Luzern, Lucerne, Familienarchiv Amrhyn.
  • Fidecommesso Riva (éd.): Storia della famiglia Riva, 3 vol., 1972-1993.
  • Schnyder, Marco: Famiglie e potere. Il ceto dirigente di Lugano e Mendrisio tra Sei e Settecento, 2011.
  • Agustoni, Edoardo; Pedrini Stanga, Lucia (éd.): Dentro i palazzi. Uno sguardo sul collezionismo privato nella Lugano del Sette e Ottocento: le quadrerie Riva, 2020.
Liens
En bref
Variante(s)
Stefano Francesco Riva (nom de naissance)
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 3.12.1736 ✝︎ 1790
Indexation thématique
Religion (catholicisme) / Dignitaires

Suggestion de citation

Marco Schnyder: "Riva, Stefano", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.05.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/059602/2023-05-26/, consulté le 20.06.2024.