de fr it

Pietro LorenzoCantoni

12.7.1708 à Muggio, 29.1.1785 à Gênes, catholique, de Muggio. Représentant des maestranze actif à Gênes.

Pietro Lorenzo Cantoni naquit à Muggio. Il était le fils de Marc'Antonio Cantoni, constructeur, et d'Angela Caterina Calvi, fille de Simone Calvi, de Muggio. Son grand-père paternel était Pietro Cantoni. En 1734, il épousa à Muggio Anna Maria Gianazzi, fille de Giovanni Battista Gianazzi, maître maçon. Grâce à son mariage et à celui de son frère Giovanni Battista Cantoni avec Cristina Gianazzi, sœur d'Anna Maria, les Cantoni consolidèrent leurs liens avec une autre famille du val Muggio. Parmi les enfants de Pietro Lorenzo et Anna Maria Cantoni, Maria Antonia Cantoni – future épouse de Giuseppe Fontana, contremaître qui travailla souvent sur les chantiers avec Pietro Lorenzo – et Simone Cantoni naquirent à Muggio respectivement en 1736 et 1739, tandis que Gaetano Cantoni vint au monde à Gênes en 1745. A partir de 1739 commencèrent en effet dans cette ville les grands travaux commandés par les Brignole Sale, auxquels Pietro Lorenzo participa constamment et qui conduisirent à l'installation définitive de sa famille dans la capitale de la Ligurie.

Vue de l’escalier hélicoïdal du Palazzo Brignole Sale (Palazzo della Dogana) à Novi Ligure (Photographie Marta Casanova, Gênes, 2021).
Vue de l’escalier hélicoïdal du Palazzo Brignole Sale (Palazzo della Dogana) à Novi Ligure (Photographie Marta Casanova, Gênes, 2021). […]

Suivant la tradition familiale, Pietro Lorenzo Cantoni se fit remarquer par ses compétences dans le domaine de la construction qu'il mit au service des travaux publics qui lui furent confiés et des œuvres qu'il réalisa pour des commanditaires laïcs et ecclésiastiques. Les marquis Brignole Sale lui attribuèrent notamment la gestion de leurs propriétés; Cantoni s'occupa ainsi des améliorations, de la réalisation ou de l'entretien de palais, de villas de plaisance et d'autres immeubles qu'ils louaient à Gênes et dans les environs. En 1739, il se rendit à Novi Ligure pour collaborer à la construction du palais de la Piazza Collegiata (1739-1742), sous la direction de l'architecte Giovanni Antonio Ricca le Jeune. Pietro Lorenzo avait fait la connaissance de celui-ci dans l'atelier de son oncle Francesco Maria Cantoni lorsque, âgé d'un peu plus de 20 ans, il avait travaillé sur le chantier de l'église Saint-Torpès. A partir de 1753, Cantoni dirigea en outre le chantier du Palazzo della Dogana situé aussi à Novi Ligure, dans le quartier de San Pietro. A la même époque, il fut occupé par les travaux de transformation de la villa des Brignole Sale à Albaro (1742), auxquels participèrent de nombreux compatriotes – dont son futur gendre Giuseppe Fontana et les maîtres Bulla, Barella, Cereghetti et Svanascini – et qui se poursuivirent jusque dans les années 1770. Les travaux de modernisation commencés en 1744 au Palazzo Bianco et au Palazzo Rosso à Gênes furent achevés 40 ans plus tard avec les décorations exécutées par ses cousins stucateurs (les fils de Francesco Maria Cantoni). Les commandes passées par les ordres religieux furent tout aussi importantes, en particulier celles pour le couvent de Saint-André (1765-1773) et l'église Sainte-Marthe réalisées avec la collaboration d'autres compatriotes, les Maggi et les Piotti (1774-1788). Les constructions effectuées pour le compte des «Padri del Comune» (magistrature génoise) furent aussi d'envergure: fort de Santa Tecla (conçu par l'ingénieur Jacques De Sicre, 1747), ponts sur le torrent Polcevera et travaux à la jetée du port. Après des décennies de dur travail, Pietro Lorenzo Cantoni mourut à Gênes en janvier 1785. Dernier maître d'œuvre des Cantoni de Muggio, sa réussite au sein des maestranze permit à ses successeurs de s'émanciper de ce rôle, moins bien considéré que celui d'architecte.

Sources et bibliographie

  • Archivio di Stato del Cantone Ticino, Bellinzone, Cantoni-Fontana.
  • Archivio storico del Comune di Genova, Gênes, Fondo Brignole Sale.
  • Forno, Ilaria: Pietro, Simone e Gaetano Cantoni. Imprenditori edili e architetti in Liguria tra metà Settecento e inizio Ottocento, thèse de doctorat, Université de Turin, 1999.
  • De Negri, Emmina: «Intorno ai Cantoni. Capi d’opera e architetti a Genova a fine Settecento e la ricostruzione di Palazzo Ducale», in: Quaderni di storia dell’architettura, 3, 2000, pp. 103-120.
  • Bianchi, Stefania: I cantieri dei Cantoni. Relazioni, opere, vicissitudini di una famiglia della Svizzera italiana in Liguria (secoli XVI-XVIII), 2013.
  • Barbieri, Daniela: Novi e i suoi palazzi. Sistemi insediativi dell'aristocrazia genovese tra Seicento e Settecento, 2021.
Liens
En bref
Variante(s)
Pietro Lorenzo Cantone
Pietro Lorenzo Cantone Grigo
Pietro Lorenzo Cantoni Grigo
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 12.7.1708 ✝︎ 29.1.1785

Suggestion de citation

Stefania Bianchi: "Cantoni, Pietro Lorenzo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.10.2022, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/059609/2022-10-18/, consulté le 21.04.2024.