de fr it

Almanach Pestalozzi

L’agenda de poche des écolières et écoliers suisses fut publié pour la première fois en 1907 pour l’année 1908 par le commerçant bernois Bruno Kaiser sous le titre de Kaiser's neuer Schweizer Schülerkalender. Couramment appelé Pestalozzi-Kalender dès la deuxième année de parution, il dut ce sous-titre à la couverture de la première édition sur laquelle figurait le monument de Johann Heinrich Pestalozzi à Yverdon. Le produit commercial de Kaiser n’était pas directement lié à de plus anciens et populaires almanachs Pestalozzi et almanachs pour enfants parus à Zurich (1834-1841) et à Dresde (1846-1893). Par la richesse des images et des textes adaptés au public, l'implication de jeunes rédacteurs réels ou fictifs et la participation du public, l’almanach scolaire s’inscrivait dans la tradition des sujets traités et des personnages imaginaires propres aux almanachs populaires (Simplizissimuskalender, Messager boiteux, Rheinländischer Hausfreund). Outre Bruno Kaiser, Anna Autor dès 1919, puis Werner Kuhn, Konrad Richter et Martin von Aesch furent responsables de la rédaction, tandis que Wilhelm Balmer, Ernst Linck, Paul Boesch, Beni Laroche et Anna Luchs furent chargés de l'illustration.

Une version en français parut de 1910 à 1968 et une en italien de 1918 à 1972, qui furent suivies par des éditions dans d’autres pays. Des versions séparées pour garçons ou filles virent le jour en allemand (dès 1913), en italien (dès 1931) et en français (1924-1951 et 1954-1962). Dès 1913, l’édition allemande fut accompagnée d’une partie textuelle (Schatzkästlein) disponible séparément. Cet almanach eut une grande influence sur la formation de la jeunesse: il offrait d'une part une aide directe pour le quotidien scolaire avec des horaires imprimés, des recueils de formules mathématiques et des tableaux de conjugaison, et invitait d'autre part à la lecture avec des expériences intéressantes, des maximes pleines de bon sens et de brèves notices biographiques de personnalités connues. Son tirage annuel alla jusqu’à dépasser les 110’000 exemplaires, ce qui lui permit de toucher son public cible et d'être considéré comme «l’» almanach suisse pour la jeunesse. Grâce au don Pestalozzi, des exemplaires gratuits furent financés et, accompagnés d’un mot de bienvenue du Conseil fédéral, offerts aux enfants suisses expatriés. Depuis 1994, l'agenda commence en août, conformément à l'année scolaire.

De 1943 à 2001 l’almanach fut édité par la fondation Pro Juventute, de 2002 à 2010 par Zürcher Atlantis-Verlag (groupe éditorial Orell Füssli). En 2008, à l’occasion du centenaire, la Bibliothèque universitaire de Berne présenta une exposition, dont le curateur, Charles Linsmayer, a publié l’almanach de 2011 à 2015 sous le titre Pestalozzi-Agenda, en 2016-2017 sous différents noms chez Stämpfli à Berne et depuis 2018 chez Werd & Weber, devenu Weber Verlag AG, à Thoune.

Sources et bibliographie

  • Zentralbibliothek Zürich, Zurich, Alte Drucke, Kal 1957.
  • Arndt, Otto; Gerhardt, Oswald: Verzeichnis der pädagogischen Zeitschriften, Jahrbücher und Lehrerkalender Deutschlands, 1893.
  • Chazai, Louis: Bruno Kaiser e l'Almanacco Pestalozzi, 1936.
  • Benz, Bruno: «Pestalozzi-Kalender», in: Historischer Kalender, oder, Der hinkende Bot, 285, 2012, pp. 121-123.
Liens

Suggestion de citation

Norbert D. Wernicke: "Almanach Pestalozzi", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.03.2022, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/059662/2022-03-02/, consulté le 15.07.2024.