de fr it

ElsaBarberis

7.6.1902 à Lugano, 4.4.1991 à Lugano, catholique, d'origine italienne, de Lugano (1908). Styliste et entrepreneuse.

Elsa Barberis dans son atelier à la Piazza Riforma à Lugano. Photographie, vers 1950 (Collection privée).
Elsa Barberis dans son atelier à la Piazza Riforma à Lugano. Photographie, vers 1950 (Collection privée).

Fille aînée de Pietro Barberis, marchand de viande originaire du Piémont, et d'Emma née Vanini, d'une célèbre famille de confiseurs actifs à Lugano, Elsa Barberis obtint la nationalité suisse en 1908 à la suite de la naturalisation de son père. Très attachée à sa famille, elle entretint des liens étroits avec ses frères cadets, le caricaturiste et graphiste publicitaire Franco Barberis, qui collabora avec elle en tant que dessinateur, et le journaliste sportif Alberto Barberis. Elle resta célibataire et n'eut pas d'enfants.

Malgré un penchant pour la couture qu'elle afficha dès l'enfance, Elsa Barberis ne suivit probablement pas une formation professionnelle dans ce domaine; elle fréquenta sans doute l'institut Sainte-Anne à Lugano, puis se forma en autodidacte. En 1935, elle ouvrit son premier atelier, situé au centre de Lugano. Grâce à l'esprit d'entreprise de sa propriétaire, la maison de mode se développa au cours des décennies suivantes et compta jusqu'à une trentaine de collaboratrices. Le «style Barberis» se caractérisait par une ligne de vêtements novatrice, à la fois élégante et décontractée. Réalisés dans des tissus apparemment simples et grossiers, avec des combinaisons de couleurs inhabituelles pour l'époque ainsi que des coupes confortables et carrées, ses habits répondaient aux nouveaux besoins des femmes en matière de mobilité.

Elsa Barberis retrace sa carrière de styliste dans l'émission Trovarsi a casa de la télévision suisse italienne du 28 octobre 1984 (Radiotelevisione svizzera, Comano, Play RSI).
Elsa Barberis retrace sa carrière de styliste dans l'émission Trovarsi a casa de la télévision suisse italienne du 28 octobre 1984 (Radiotelevisione svizzera, Comano, Play RSI).

Elle se fit connaître au-delà des frontières cantonales en participant en 1943 à la deuxième Semaine suisse de la mode à Zurich (industrie de la mode). Au cours des deux décennies suivantes, comme en témoignent de nombreux articles parus dans la presse, elle fut très active au nord des Alpes. Elsa Barberis présentait ses collections dans des hôtels prestigieux, notamment à Zurich (Baur au Lac, Dolder, Bellerive), où les vêtements, confectionnés ensuite dans l'atelier de Lugano, pouvaient être commandés. Dans les années 1940 et 1950, elle passa de longs séjours estivaux à Vulpera, où elle ouvrit une succursale saisonnière et organisa des défilés dans les hôtels Waldhaus et Schweizerhof, confirmant ainsi sa position sur le marché de la haute couture en Suisse alémanique. Sa renommée est également attestée par sa participation à la seconde Exposition nationale suisse du travail féminin (Saffa, 1958), au cours de laquelle elle présenta une série de modèles inspirés des produits de l'agriculture tessinoise. Tout en restant liée à Lugano, Elsa Barberis créa ainsi une marque reconnue à l'échelle nationale et internationale. Après la fermeture de son atelier au milieu des années 1960 dans un contexte marqué par l'avènement du prêt-à-porter, elle se consacra à la décoration intérieure et à la sculpture sur bois. Sociable et anticonformiste, Elsa Barberis entretint des rapports d'amitié avec plusieurs artistes locaux (dont Felice Filippini).

Sources et bibliographie

  • Associazione archivi riuniti delle donne Ticino, Massagno, Raccolta documentaria Donne ticinesi, Elsa Barberis (avec biographie détaillée).
  • Agliati, Mario; Caglio, Luciana; Venturelli, Miranda: Un secolo sul filo dell’attualità. 1907-2007, dalle professionali alla SAMS, 2011, pp. 61-62.
  • Ziegelmann, Jochen Philipp: Waldhaus Vulpera. Geheimnisse eines Grandhotels, 2020, pp. 95-101.
Liens
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.6.1902 ✝︎ 4.4.1991

Suggestion de citation

Isabella Rossi : "Barberis, Elsa", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.04.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/060161/2023-04-13/, consulté le 17.07.2024.