de fr it

LinaMaier-Mutschler

1.9.1900 à Bâle, 24.3.1997 à Bâle, protestante, Allemande, dès 1933 de Bâle. Journaliste et militante pour les droits des femmes. 

Lina Mutschler. Portrait réalisé vers 1926 par l'atelier Photographie Frohwein à Bâle, dont Oskar Wilzer était le propriétaire (Collection privée).
Lina Mutschler. Portrait réalisé vers 1926 par l'atelier Photographie Frohwein à Bâle, dont Oskar Wilzer était le propriétaire (Collection privée).

Lina Mutschler, fille du pâtissier Johannes Mutschler et de Katharina née Lüthy, grandit à Bâle, puis à Gelterkinden (dès 1902). Elle avait une sœur, Fanny Mutschler, et deux demi-frères (dont l'un était handicapé), issus du premier mariage de sa mère. Après le décès prématuré de son mari (1905), sa mère assura seule la subsistance de la famille. Elle reprit la pâtisserie familiale (avec deux magasins), effectua des travaux au crochet et donna des cours de piano. Lina Mutschler, qui devait également contribuer au revenu familial, ne put suivre une formation d'institutrice, comme elle l'avait souhaité. Au lieu de cela, elle fit un apprentissage de couturière (1915-1916), mais n'exerça jamais ce métier. Après un séjour linguistique en Suisse romande, d'octobre à décembre 1917, elle fut contremaîtresse dans une fabrique de rubans de soie. Lina Mutschler adhéra vers 1919 à la Croix-Bleue, où elle dirigea l'Espoir (abstinence) et fonda le Töchterbund, organisation destinée aux filles. Membre du comité cantonal dès le début des années 1920, elle fut, à Gelterkinden, la seule femma à siéger au comité directeur d’une section locale de l'association. Son engagement pour la Croix-Bleue la poussa à écrire dès 1926, parfois contre rémunération, pour des journaux et magazines, tels que la Volksstimme von Baselland, le Basler Tages-Anzeiger et le Schweizer Frauenblatt.

Durant sa scolarité, Lina Mutschler rencontra Eva Gerster, sa maîtresse à l'école secondaire, qui devint sa compagne de route et l'incita à adhérer à la Société féminine de Gelterkinden. C'est là qu'elle fit connaissance d'Elisabeth Vischer-Alioth, qui l'encouragea à participer en 1928 à un «cours sur les intérêts féminins», organisé par l’Association pour le suffrage féminin à Rapperswil (SG). A cette occasion, elle rencontra des personnalités marquantes du mouvement des femmes et apprit à tenir des conférences, à rédiger des procès-verbaux et à diriger des associations. Lina Mutschler s'engagea dès lors pour le suffrage féminin et écrivit de nombreux articles sur ce sujet, notamment pour la Volksstimme von Baselland. Le 28 septembre 1929, elle cofonda l’Association pour le suffrage féminin de Bâle-Campagne, dont elle rédigea par la suite les comptes-rendus. Sa bonne connaissance de la mentalité de Bâle-Campagne, où elle avait grandi, lui permit, malgré ses origines allemandes, de défendre publiquement ses convictions.

Désavantagée sur le plan professionnel en raison de sa nationalité allemande, Lina Mutschler tenta en vain de se faire naturaliser dans différentes communes de Bâle-Campagne. En 1933, elle obtint finalement contre le paiement de 1800 francs la bourgeoisie de Bâle, où elle résidait et travaillait depuis 1930. En 1936, elle épousa Ernst Maier, commerçant ayant grandi à Bâle, et abandonna son emploi pour s'occuper du foyer et élever ses deux fils. Son mari la soutint dans sa lutte pour le suffrage féminin. Lina Maier-Mutschler fut honorée en 1992 comme pionnière du mouvement féministe dans le cadre d'une exposition consacrée à l'article constitutionnel sur l'égalité des sexes au musée cantonal de Liestal.

Sources et bibliographie

  • Maier-Mutschler, Lina: Aufrecht in Rücklage. Lina, Seconda in Gelterkinden, éd. par Andreas Maier-Kubli et Regula Maier-Kubli, 2018.
  • Kubli, Sabine: «"Es gelte auszuharren". Geschichte des Frauenstimmrechts und der Vereinigung für Frauenrechte im Kanton Baselland 1926-1957», in: Kubli, Sabine; Meyer, Pascale (éd.): Alles was recht ist! Baselbieterinnen auf dem Weg zu Gleichberechtigung und Gleichstellung, 1992 (Archäologie und Museum, 24).
  • Sarasin, Marianne: «"E Frau, wo schtimme cha". Lina Maier-Mutschler (1900-1997), Mitbegründerin der Vereinigung für Frauenstimmrecht Baselland (1928)», in: Baselbieter Heimatbuch, 21, 1997, pp. 41-52.
  • Nipp, Manuela: «Lina Maier-Mutschler», in: Personenlexikon des Kantons Basel-Landschaft, 2014.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Karolina Maria Maier-Mutschler
Karolina Maria Mutschler (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 1.9.1900 ✝︎ 1.3.1997

Suggestion de citation

Tamara Suter: "Maier-Mutschler, Lina", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.03.2022, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/060642/2022-03-10/, consulté le 18.07.2024.