de fr it

GermaineDuparc

11.3.1916 à Genève, 6.1.2008 à Genève, protestante, de Carouge (GE). Anthropologue, pédagogue, pionnière dans le domaine de l’éducation de la petite enfance.

Germaine Duparc, professeure honoraire en sciences de l'éducation, photographiée en 1985 (Université de Genève).
Germaine Duparc, professeure honoraire en sciences de l'éducation, photographiée en 1985 (Université de Genève).

Fille unique d’Etienne Duparc, architecte, et d’Emma née Lugon, maîtresse d’école enfantine, Germaine Duparc grandit dans une famille ouverte aux idées humanistes et à l’éducation nouvelle. Sa scolarité, à Genève, débuta en 1921 à la Maison des Petits, école expérimentale où sa mère enseignait, et se termina en 1935 avec une maturité à l’Ecole secondaire et supérieure de jeunes filles. Elle fit ensuite des études de biologie à l’Université de Genève (licence en 1937, avec anthropologie et préhistoire en matières principales), couronnées en 1942 par un doctorat en sciences anthropologiques sous la direction d’Eugène Pittard, dont elle fut l’assistante bénévole au laboratoire d’anthropologie de 1937 à 1939. A cette époque, en tant que femme, elle n’obtint pas de poste permanent à l’université; elle enseigna alors les sciences naturelles au secondaire, notamment au Collège Calvin, de 1938 à 1945. Germaine Duparc resta célibataire et n'eut pas d'enfants.

En 1942, Mina Audemars et Louise Lafendel, cofondatrices de la Maison des Petits, lui proposèrent de reprendre la direction de l’institution, ouverte en 1913 sur l’initiative d’Edouard Claparède comme école d’application de l’Institut Jean-Jacques Rousseau. Après l’obtention d’un certificat pédagogique de la faculté des Lettres en 1943 et d’un brevet d’aptitude à l’enseignement enfantin en 1944, Germaine Duparc dirigea la Maison des Petits de 1945 à 1978. De nombreuses publications, dont un recueil de chansons, découlèrent de son travail dans le domaine de la pédagogie active qui place les besoins de l’enfant au centre du processus d’apprentissage. Reconnue au niveau international, elle cofonda le comité suisse de l'Organisation mondiale pour l'éducation préscolaire (Omep). Elle fut chargée de cours dès 1945 à l’Institut des sciences de l’éducation, alors codirigé par Jean Piaget, dont elle refusa toujours de rejoindre le laboratoire pour préserver son indépendance. La reconnaissance académique intervint en 1960 lorsqu’elle fut nommée professeure à l’Institut des sciences de l’éducation, puis professeure ordinaire à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève en 1974, enfin professeure honoraire en 1980. Parallèlement à ces engagements, Germaine Duparc n’abandonna jamais son premier métier d'anthropologue et préhistorienne. De 1938 à la fin des années 1960, elle participa régulièrement à des fouilles archéologiques en Dordogne. Elle resta très attachée à Ruth Dreifuss, son ancienne élève de la Maison des Petits, et côtoya activement la conseillère fédérale dans les années 1990.

Sources et bibliographie

  • Duparc, Germaine: Contribution à l’étude anthropologique de la colonne vertébrale. Enquête portant sur 66 rachis de Boschimans, Hottentots et Griquas, thèse de doctorat, Université de Genève, 1942.
  • Duc, Charles; Duparc, Germaine: Chante mon petit! Jeux mimés, rondes et chansons, 1951.
  • Duparc, Germaine: «Rousseau et l’actualité de sa philosophie pédagogique», in: Der Schweizerische Kindergarten, 52, 1962, pp. 165-167.
  • Duparc, Germaine: «La Maison des Petits de Genève. Son origine, ses objectifs, ou réflexions sur le destin d’une vieille école nouvelle», in: ISA bulletin (International Schools Association), 1976, pp. 52-54.
  • Duparc, Germaine et al.: Centenaire de la naissance d'Edouard Claparède, 1873-1940. Pédagogue et psychologue genevois fondateur de l'Institut J.-J. Rousseau, 1976.
  • Perregaux, Christiane: Une Genevoise aux passions discrètesGermaine Duparc, scientifique et pédagogue, 2012.
  • Monnet, Vincent: «La double vie de Germaine Duparc», in: Campus. Le magazine scientifique de l'Université de Genève, 2013/112, pp. 32-33.
  • Montebello, Caroline: «Germaine Duparc», in: Montebello, Caroline; Piguet, Laure (éd.): 100Elles*. Pour une féminisation de la mémoire collective genevoise, 2020, p. 27.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.3.1916 ✝︎ 6.1.2008

Suggestion de citation

Sabine Lorenz-Schmidt: "Duparc, Germaine", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.06.2022. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/060853/2022-06-13/, consulté le 17.07.2024.