de fr it

MargritLiniger-Imfeld

14.11.1917 à Lucerne, 7.3.2010 à Lucerne, catholique, de Lucerne. Secrétaire, politicienne radicale lucernoise, pionnière de la lutte pour le suffrage féminin, cofondatrice et présidente de nombreuses associations luttant pour l'égalité entre femmes et hommes. 

Portrait photographique de Margrit Imfeld, réalisé dans les années 1930 par l'atelier Photo-Express à Arosa (Collection privée).
Portrait photographique de Margrit Imfeld, réalisé dans les années 1930 par l'atelier Photo-Express à Arosa (Collection privée).

Margrit Imfeld, fille d'Alexander Xaver Imfeld et de Judith Irma née Appert, grandit dans une famille de médecins de la haute bourgeoisie lucernoise. Le décès précoce de son père, qui marqua fortement la gymnasienne alors âgée de 14 ans, eut un impact profond sur les finances familiales et les perspectives de formation de la jeune fille, ce qui la poussa à militer sa vie durant pour l'égalité des sexes. Après avoir achevé en 1935 sa formation à l'école de commerce de jeunes filles de Lucerne, Margrit Imfeld fut employée de commerce à Lucerne, secrétaire dans des hôtels (Italie et Lugano) et correspondante en langues étrangères dans une agence de voyage lucernoise. En 1940, elle épousa Richard Liniger, chef de l'office d'économie de guerre de la ville de Lucerne, avec qui elle eut deux enfants. «Secrétaire privée» de son époux, elle traita une grande partie de la correspondance de l'office, tout en s'occupant des enfants et des tâches ménagères. 

Dès le milieu des années 1940, Margrit Liniger-Imfeld s'engagea au sein du Parti libéral (Parti radical-démocratique, PRD), dont son époux était membre. Lors d'une réunion du groupe des femmes radicales en 1946, elle critiqua le manque d'engagement de son parti en faveur du suffrage féminin. Dès 1948, elle milita pour l'égalité des sexes dans des exposés, des lettres, des courriers de lecteurs, des discussions téléphoniques avec des politiciens et rédacteurs, ainsi que dans des débats avec d'autres femmes. Membre de la commission scolaire primaire de 1953 à 1965, elle défendit les droits des institutrices. Présidente du groupe des femmes radicales de 1956 à 1963 et du comité d'initiative pour la fondation de l'Union cantonale des Lucernoises radicales de 1958 à 1966, Margrit Liniger-Imfeld fut la cofondatrice en 1961 du Centre de liaison des associations féminines lucernoises, dont elle fut la secrétaire bénévole de 1967 à 1971. Après l'introduction du suffrage féminin en 1971, elle ne brigua toutefois pas de mandat politique. Elle fut soutenue dans son engagement par son mari, qui décéda prématurément en 1978. 

Margrit Liniger-Imfeld poursuivit sa formation comme auditrice à la Haute école de travail social de 1968 à 1971. Première directrice salariée et responsable du service social du centre de liaison de 1972 à 1986, elle offrit aux femmes des conseils sur le droit du travail ainsi que sur les droits matrimonial et successoral. Elle fut en outre membre de la commission de la ville de Lucerne pour les cours d'éducation civique, vice-présidente de la Communauté de travail pour les droits politiques de la femme et membre du comité de l'Alliance de sociétés féminines suisses (ASF). Dès 1982, elle présida la fondation pour l'octroi de bourses d'études à des femmes (Stiftung für Stipendien an Frauen). En 1993, une attaque cérébrale la contraignit à démissionner de ses fonctions.

Sources et bibliographie

  • Liniger-Imfeld, Margrit: Abenteuer Leben. Erinnerungen, s.d. (manuscrit, bibliothèque Gosteli-Foundation, Worblaufen).
  • Egli von Matt, Sylvia: «Ein Leben für die Gleichstellung. Margrit Liniger-Imfeld, 1917, Streiterin für das Frauenstimmrecht, Luzern», in: Niederer, Christina; Spring, Kathrin; Vogel, Jutta (éd.): Der Rede wert. 15 Autorinnen aus Luzern porträtieren 15 Zeitzeuginnen des 20. Jahrhunderts, 2002, pp. 25-37.
  • Limacher, Käthi: «Erinnerungen an Margrit Liniger-Imfeld», in: Jahresbericht Frauenzentrale Luzern, 2010, pp. 15-16 (nécrologie).
Liens
En bref
Variante(s)
Alice Margaritha Imfeld (nom de naissance)
Margrit Imfeld
Dates biographiques ∗︎ 14.11.1917 ✝︎ 7.3.2010

Suggestion de citation

Barbara Steiner: "Liniger-Imfeld, Margrit", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.12.2022, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/061473/2022-12-13/, consulté le 26.02.2024.